( Ouais j'ai moins de vingt piges, et alors? )

Ouais moi j'ai jamais bavé sur les courbettes d'un lapin. Avant Pokémon, je ne connaissais pas le mot mangasse. Mes seuls éxperiences en animation japonaise, c'était des VHS d'animés que mattaient mes ainés. Tout ce j'en ai retenu c'est qu'il éxistait des pommes d'or et que le nom de la Hot Dog me faisait marrer... Bah quoi? T'façon quand on est petit on gobe n'importe quoi, ouais n'importe quoi j'ai dit.

Même ça on aurait pu me le faire bouffer

1999, un animé de 52 épisodes arriva en France. Les gaga-balliens qu'etaient mes ainés s'en rejouissaient et me firent matter ce truc ( En même temps je ne ratais pour rien la matinale de TF1... Je vous avais bien dit qu'on pouvait me faire bouffer n'importe quoi. ). Quelle erreur! J'en étais devenu accroc. Je ratais jamais un Pokébloc - vous savez, les matinales du Mercredi où ils diffusaient 3 épisodes à la suite - faut dire qu'à l'époque je ne connaissais pas la valeur du sommeil. Oui ce machin-là, c'était Pokémon.
Un jour je serai le meilleur dresseur... je me battrais sans répit!

Ouais accroc j'ai dit.

Pokémon, contraction à la japonaise de Pocket Monsters - Y'en qui ne le savent même pas... Si! Si! Jvous jure! -, c'est tout un univers. Autant dire que c'était nouveau pour moi. L'histoire prenait place dans univers ou les animaux peuvent balancer des flammeche ou des fatal foudre, ou les infirmières et les policières ont toutes la même tête et le même nom. Sauf que c'est pas des animaux mais des créatures... Mais ça on s'en fout. ( En fait c'est des Pokémons. )
Les Pokémons et leurs mystères, LE SECRET DE LEUR POUVOIR!!!

C'est surtout le récit de Sacha Ketchum ( Mouhahaha, et ouais il ne s'appelle pas "Sacha du Bourg Palette" ), sa quête de devenir Champion de la Ligue Indigo ( Maitre Pokémon ça vient après la première saison, donc on s'en fout. ). Ouais Pokémon c'est mon tout premier shônen - si on execepte un OAV de Saint Seiya et des épisodes de Captain Tsubasa - sauf qu'a l'époque je savais pas ce que ça voulait dire. Aujourd'hui encore je continue de croire que Pokémon c'est un shônen qui innove du modèle Dragon Ball.
Je ferai tout pour être vainqueur, et gagner les défis!

Ouais, ça vaut pas les commodes à Axel Terizaki

Durant son voyage il se fera plein d'amis - Comme Pierre et Ondine, qui le suivront durant des centaines d'épisodes. -, devra faire des sacrifices - J'ai l'air con maintenant quand je pense avoir chialé quand Sacha allait relâcher Pikachu. - et résister à la censure. Et ouais 'ya même eu des censures de Pokémon, 4Kids au pouvoir. Il y aura aussi des méchants, comme la Team Rocket, un homme, une femme, un Pokémon et un discours. Qui ne connait pas le leitmotiv de la Team Rocket, qui n'a jamais vu la Team Rocket s'envoler vers d'autre cieux, même Super Smash Bros l'avait repris. Moi je dis EPIC WIN.

Nous sommes de retour pour vous jouer un mauvais tour!

Mais Pokémon c'est aussi des produits dérivés, symbole d'une nouvelle génération de joueurs. Ce qu'il faut savoir par contre, c'est que c'est le jeu qui est à la base de tout, l'animé est né après. Ouaip. Prenez des gars de mon âge, c'est simple, ils ont tous joué a Pokémon. C'en est fini de Super Mario Bros, na! Cette cartouche bleue ou rouge est marquée dans nos mémoires j'vous le dit. Moi aussi c'est surement le premier jeu que j'ai terminé. Mon premier RPG, un bijou, dire que le dernier RPG que j'ai fini c'est FF XII. Woaw quoi.
Voici mon petit-fils, il est ton rival depuis ta tendre enfance... Comment il s'appelle deja?

La seule cartouche bleue de la GameBoy. Culte.

Pokémon c'était un game system novateur, un RPG ultra simple pourtant avec un gamelay assez profond. 6 Pokémons, 4 attaques par Pokémon, un seul Pokémon à la fois, une logique de faiblesses marchant comme un pierre-feuille-ciseaux. Le truc qui était génial c'est que malgré un levelling assez linéaire, c'est que y'avait 151 Pokémons à capturer, 'y avait vraiment de quoi depayser le joueur! Ouaip, je connaissais les Pokéraps par coeur moi!

Mais Nintendo à surement crée l'un des systèmes marketings les plus ingénieux. En effet les 151 Pokémons étaient éparpillés dans le jeu, dans tout le jeu, c'est à dire les deux versions: Bleu et Rouge. Le seul moyen de devenir Maitre Pokémon était de connecter les deux version via le Game Link Ou d'utiliser les actions replay ... Sauf qu'a l'époque j'étais bien trop introverti pour avoir des relation sociales. ( Comment ça c'est encore le cas!? ... Oui je tiens un blog.... )
Attrapez les tous!

Je m'entendais bien avec lui à l'époque! ...Quoi?

Pokémon c'est aussi des musiques cultes, 'tain que serait les Combat Pokémons sans ses musiques. Oh oui les remixes de Super Smash Bros Brawl sont géniaux. 'Fin cet OST c'est la bible de la Game Music faut dire. Les doubleurs sont cultes aussi, c'est surement l'un des premiers doublages TV d'animé qui était pro. Rappelez vous d'Hokuto no Ken.

Pokémon c'est un standard maintenant, vieux de plus de 500 épisode étalés sur dix saisons, mais franchement je trouve que ça ne s'est vraiment pas essouflé, les gags sont renouvelés - Exit l'Empiflor qui bouffe James maintenant c'est Culbutoke - l'univers s'enrichit toujours plus - On est passé de 151 à 493 Pokémons tout de même - et le design est toujours aussi attachant.

Comment j'en suis arrivé a devenir un otaque? Je sais pas trop en fait, mais l'origine tient en un mot: Pokémon. Un putain d'animé marketing qui a dévroré le monde en quelques années. Un meurtre dont moi aussi suis victime. Saleté de Japoniaiseries!

Les seules traces qu'il me reste de mes cartes Pokémon

Non on en trouve plus de ces jetons Pokémon, faut dire qu'ils servaient a rien et étaient assez cheap. Néanmoins c'est le seul souvenir qu'il me reste de mes cartes Pokémon...

EDIT: Exelen parle de D.Mangasse pour les intéréssés c'est par ici.