Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - critique

Fil des billets

15 juil.

Kodomo no Omocha: Sana pas de sens, c'est qu'un dessin animé!

Quand on a annoncé que le réalisateur Akitarô Daichi était de retour sur un shôjô, Divine Nanami, j'ai bondi de joie. Du coup je vais essayer de vous faire partager mon amour pour ce réalisateur à travers cet article qui je l'espère vous convaincra de découvrir les travaux de ce formidable réalisateur!

strip Le travail de Akitarô Daichi à deux grandes facettes, deux genres prédominants dans ses travaux:

- Le shôjô avec des titres prestigieux comme Fruits Basket ou C'était Nous. Ce sont des adaptations qui souvent subliment leur original grâce a la grande sensibilité du réalisateur parfaitement appropriée au genre.

- Et de la comédie avec des titres allant du léger comme Kazemakase Tsukikage Ran au carrément déjanté comme Sexy Commando Gaiden: Sugoi yo! Masaru-san. Le réalisateur se démarque souvent par des productions sur-vitaminées, une énergie vraiment profitable au genre de la comédie.

Et on a un titre rassemblant autant de romantisme que de délire dans la carrière de Akitarô Daichi, il s'agit de Kodomo no Omocha, adaptation du shôjô a succès de Miho Obana. Avec Now and then, here and there, je pense que cette série est la plus représentative du style du réalisateur, voyons tout de suite pourquoi!

Lire la suite...

22 juil.

L'article sur FLCL, Faut Le Corriger Longuement

Dedicasse à Ion, SISI. Marrant parce que ça fait six mois que j'écris ce texte et je dois dire que ma foi, je suis plutôt satisfait du résultat.

strip

J'avais envie de le colorier, cherchez pas

GAINAX est un mot qui réchauffe les cœurs a beaucoup, d'autre diront que sa réputation est surfaite. Inutile de préciser que je suis un pro-GAINAX. Pourquoi? Déjà parce que le studio est la définition même de l'expression « par des fans pour des fans », des otaks qui te pondent un Daicon juste par PASSION t'en trouve pas à tous les coins de rue, et cette passion on la trouve un peu dans toutes leurs oeuvres, C'est Takami Akai qui avouait que pour faire un anime, les producteurs doivent être le premier fan, avant même le téléspectateur et cela se ressent sur la plupart des animés du studio, les animateurs sont engagés. Au fait vous vous êtes déjà demandé pourquoi le studio porte ce nom? C'est pas compliqué, ils voulaient un nom COOL, genre tu vois y'a le mot gaina qui veut dire GEANT et y'a un X à la fin ça sert à rien mais c'est méga trop classe. Ben FLCL c'est un peu ça, tu mets tout ce qu'il y a de plus COOL dans un même anime et tu regarde ce que ça donne. Genre un guitare c'est COOL, check. Les mechas c'est COOL, check. La GAINAX à rassemblé un peu tout ce qu'ils aiment pour créer cette série. Mais est-ce que ça ressemble à quelque chose ce bouzin? Nan parce que bon la mecha et les guitares ça a beau être mega trop chouette, c'est pas pour autant qu'on ne peut pas faire de la merde avec. Mais d'un autre coté, est-ce qu'il faut forcément que ça ressemble à quelque chose pour que ça soit génial? Tant de concepts ont été inventés en partant d'une idée de base que ''« c'est n'importe quoi ct'idée! »'' vous croyez pas? Si ça se trouve FLCL en fait partie qui sait?

Lire la suite...